Accueil > Activités > Sport et Culture > BOUAKE - Le Pdci fait revivre Houphouët Boigny à travers une projection de (...)

BOUAKE - Le Pdci fait revivre Houphouët Boigny à travers une projection de film

mardi 15 avril 2014, par admin

Le Pdci-Rda veut revenir aux affaires à Bouaké. Pour gagner ce pari, l’un des leurs, en l’occurrence le juriste Yaya Koné, a organisé une projection de film sur la vie du père de la nation ivoirienne, feu Félix Houphouët Boigny. C’était dans la soirée du samedi dernier, 22 Mars 2014, au quartier Nimbo. Durant plus d’une heure d’horloge, les militants et militantes de ce parti ont pu revivre les moments forts de la vie et du parcours de leur mentor. Juste après cette séance cinématographique à laquelle plusieurs responsables locaux dudit parti ont pris part, l’initiateur de cet évènement s’est adressé à ses militants. « Vous venez de voir un film qui retrace le parcours de notre fondateur, le Président Félix Houphouët Boigny. C’est donc une invitation à vous mettre au travail. Les militants du Pdci que nous sommes, devrons savoir que l’an 2015, ce n’est pas dans un an mais c’est demain. Alors nous devrons nous réveiller et nous mettre au travail » a souhaité Yaya Koné. Au niveau de l’objectif réel visé de cette projection de film, il indique que « l’objectif de ce film, c’est de redynamiser le parti dans le quartier. Je suis un militant et non un élu. Nous voulons faire revivre Houphouët Boigny et par ricoché le Pdci. Si les secrétaires de section des autres quartiers nous demandent de faire la même chose et si nous avons l’onction du délégué départemental, nous le ferons. Les militants que nous sommes, nous sommes comme une armée, on ne va pas en guerre avec une armée divisée qui n’est pas aux ordres. Au Pdci, nous sommes des militants organisés et aux ordres de notre hiérarchie. En tout état de cause, en tant que simple militant, ce n’est pas à moins de définir la politique du parti. Les instances du parti nous dirons ce qu’elles attendent de nous » a-t-il martelé, confiant. Au terme de cette séance, nous avons également interrogé certains militants du Pdci qui y ont pris part. Tous ont soutenus qu’ils étaient satisfaits et qu’il fallait lorgner maintenant vers l’horizon 2015. « Il faut que le Pdci récupère la mairie et les quatre postes de député de Bouaké. Bouaké fait parti de nos bastions. La guerre est à la base de notre défaite ici à Bouaké. Nous allons corriger toutes ces erreurs et reprendre la ville de Bouaké en 2015 » a prévenu le jeune N’Guessan Kouamé, militant de base du Pdci-Rda dans la section de Nimbo.

Ladji Abou SANOGO

804 Commentaires