Accueil > Activités > Politique > Bouaké//Après avoir présenté son Bilan de 2013 à 2018 le Président du Conseil (...)

Bouaké//Après avoir présenté son Bilan de 2013 à 2018 le Président du Conseil Régional de GBEKE déclare : Je suis candidat pour un deuxième Mandat.

vendredi 13 avril 2018, par Karim

Le président du Conseil Régional de Gbèkè, Jean Kouassi Abonouan était hier, lundi 9 Avril 2018, face à la presse nationale et internationale. C’était à l’occasion d’une tribune créée par l’Union nationale des journalistes correspondants de presse de Côte d’Ivoire (Unajcop-Ci) dénommée "Tribune-debat de l’Unajcop-Ci". Durant plus de deux heures d’horloge, le président du conseil régionale de Gbêkê a défendu son bilan des 5 années écoulées. Cette grande rencontre a eu pour cadre la grande salle de conférence du Ran hôtel de Bouaké. Entouré de ses plus proches collaborateurs et des centaines de militants du Pdci-Rada venu le soutenir, Jean Kouassi Abonouan a été fortement ovationné après avoir dressé son bilan du quinquennat à la tête du conseil régional de Gbêkê et ce, avec des preuves à l’appuie. L’ex Directeur Général de l’Anac qui a été primé comme étant le meilleur président des conseils régionaux en Côte d’Ivoire, a soutenu qu’il a hérité des difficultés de l’ex conseil général. " Nous avions trouvé une région en déliement lorsque nous prenions les rênes du conseil régional. Le tissu industriel avait déjà disparu. La région de Gbêkê était une région balafrée qui avait besoin d’être refaite" a fait remarquer Jean Kouassi Abonouan. Selon lui, sa priorité était de redonner confiance aux populations une fois parvenue à la tête du conseil régional. Poursuivant, il a soutenu que son conseil a construits ou réhabilitées plusieurs infrastructures sociales de bases notamment 32 écoles, 23 centres de santé, 32 pompes à motricité humaine, 23 villages électrifiés , 15 logements sociaux et 6 marchés couverts dans des provinces, le tout pour un investissement de plus 8 milliards de francs cfa. Mieux, poursuit-il, "16 millions de francs CFA ont été décaissés pour soutenir des activités génératrices de revenus au profit des jeunes et des femmes. La dotation de 4 ambulances à la région de Gbèkè en raison d’une ambulances par département pour faciliter l’évacuation des malades ainsi que l’octroi d’une autre ambulance médicalisée au bénéfice du Groupement des Sapeurs Pompiers Militaires de Bouaké" a-t-il indiqué. A l’en croire, d’autres dons d’ambulances suivront. Expliquant les difficultés rencontrées lors de son mandat, il ajoutera que "nous avions jusque là travaillé avec nos propres ressources qui sont de 816 millions par an. Nous demandons toujours à l’Etat le plan marshall pour le Gbêkê". Abordant les sujets sur les partenariats avec les investisseurs étrangers, Jean Kouassi Abonouan se dit prêt à renouer le contact avec des investisseurs américains en vue de relancer le tissu industriel de Bouaké. Selon lui, des investisseurs américains sont en ligne de mire pour donner un nouveau souffle à certaines unités industrielles telles que l’usine Gonfreville , l’ex trituraf et bien d’autres usines qui pourront employer au moins 250 milles personnes. C’est pourquoi, il souhaite que les armes se taisent à jamais à Bouaké afin que cette ville rattrape son retard sur les autres villes du pays. Enfin, M. Jean Abonouan souhaite rempiler si son parti, le Pdci-Rda n’y voit pas d’inconvénients. A ce niveau, il a affirmé être à la disposition des présidents Alassane Ouattara et Henry Konan Bédié quelque soit l’orientation que ces deux personnages clefs du pays lui donneront.