Accueil > Activités > Société > Bouaké//Fadiga Malick à la conférence de presse sur le thème ‘’Les horizons du (...)

Bouaké//Fadiga Malick à la conférence de presse sur le thème ‘’Les horizons du concept de l’ivoirien nouveau. Quelle est la place de l’Ivoirien Nouveau dans la politique de l’émergence en Cote d’Ivoire ‘’.

mardi 19 septembre 2017, par Karim

Très attendues par la jeunesse de Bouaké, le conférencier Mr Moussa Traoré représentant le ministre du transport Mr Koné Amadou a animé une conférence sur le thème « Les horizons du concept de l’ivoirien nouveau. Quelle est la place de l’Ivoirien Nouveau dans la politique de l’émergence en Côte d’Ivoire. »
Etaient présents à cette conférence le 1er adjoint au maire de la commune de Bouaké Ouattara Issiaka, le Dr des transports monsieur Sacko Ibrahim, le suppléant du député Bema Fofana et Mr Fadiga Malick opérateur économique et délégué PDCI-RDA de Bouaké 2 Belleville.
Cette conférence a été enrichissante du faite d’une présente massive des leaders de jeunesse qui ont posé leurs préoccupations au conférencier et qui a son tour en fin connaisseur a donné des réponses précises à la grande satisfaction des participants.
A la suite de cette conférence, un mouvement de réflexion autour du concept de l’ivoirien nouveau a connu le jour à Bouaké du nom de, Agir Pour la Cote d’ivoire (AGPCI). A cette occasion, le président national dudit mouvement, Soro Vamara, a été officiellement investi dans ses nouvelles fonctions. Dans son allocution, Soro Vamara, a indiqué clairement les objectifs qui ont guidé la création de ce mouvement. L’AGPCI, a dit son président, entend faire de la cohésion, la solidarité, la fraternité et la paix sociale, une réalité partout en Cote d’Ivoire. Pour cela, il a invité tous les ivoiriens à adhérer massivement. « L’ivoirien nouveau c’est celui qui fera évoluer la Cote d’Ivoire ; une Cote d’Ivoire qui offre a ses fils et filles, un avenir rayonnant. A travers ce mouvement, nous nous proposons de promouvoir les institutions de la république et de créer en chaque ivoirien ; le sens de l’accueil prôné par le président Alassane Ouattara », a-t-il expliqué.