Accueil > Activités > Bouaké//Fadiga Malick à la tribune pour la promotion de la Paix initiée par (...)

Bouaké//Fadiga Malick à la tribune pour la promotion de la Paix initiée par l’ONG Actions Sociales pour la Paix.

jeudi 10 août 2017, par Karim

La Côte d’Ivoire pourra atteindre l’émergence souhaitée par le président de la république Alassane Dramane Ouattara si le pays connait la stabilité et la paix.Cette denrée tant prônée par le premier président de la Côte d’Ivoire feu Félix Houphouët-Boigny est devenue très rare de nos jours en Afrique.
L’atteinte donc de la paix résulte des sacrifices faits par tous les habitants de la Côte d’Ivoire.C’est pour permettre de développer ces valeurs si chères à la Côte en d’Ivoire et surtout Bouaké que l’Organisation Non Gouvernemental (ONG) Actions Sociales pour la Paix dont le président du conseil d’administration est le Docteur Moussoh Ambroise a instauré une lucarne d’expression et de débats de la société civile sur la paix et la cohésion sociale.

L’ouverture de cette ’’tribune de la paix" s’est faite samedi 5 Août 2017 avec la première conférence " La culture de la paix et la cohesion sociale:Quelles contributions des organisations de la société civile ?" et animée par Porné KOUAKOU,analyste et membre du conseil d’administration de l’ONG A.S.Paix.

" Notre ONG pour objectif de promouvoir la paix et l’intégration des peuples à travers les actions sociales. Pour parvenir à la paix, il faut aussi former les uns et les autres.Renforcer les capacités de nos membres et des autres ivoiriens.C’est pourquoi nous avons initié cette rencontre la " tribune de la paix"entre la population de Bouaké dans toute sa composante pour discuter de la paix et de la cohesion sociale parce-que c’est la paix qui peut nous apporter le développement",a affirmé le président du conseil d’administration de l’ONG Actions Sociales pour la Paix, docteur Ambroise Moussoh.

Le conférencier du jour, devant un public de qualité au nombre de 85 personnes composé de chefs traditionnels et de guides religieux, de responsables d’associations de femmes et de jeunes,des organisations de défense des droits de l’homme etc.
Le conférencier Porné KOUAKOU a passé en revue la thématique avant d’appeler tout le monde à cultiver la valeur de la paix et la cohésion sociale, premier fondement du développement voire de l’émergence d’un pays.

" Nous avons mis l’accent sur le rôle, l’importance de la société civile dans le fonctionnement d’un pays.Montrer comment cette société civile en s’inscrivant dans certaines actions peut contribuer à former,à formater, à apporter des changements de comportements.En un mot,la société civile doit contribuer à éduquer les citoyens, à former les populations à avoir des comportements qui favorisent la paix dans notre pays", a résumé sa présentation.

Le président de la fédération, Fadiga Malick a salué cette initiative et appel tous les fils et filles de Bouaké cultiver la paix et la cohesion sociale comme le stipule le thème de la conférence inaugurale.

Plusieurs autres conférences auront lieu dans les mois à venir afin de permettre à la population de s’exprimer sur les faits de la société mais dans la droite ligne de la paix et de la cohésion.

Donatien Kautcha, Abidjan et Source sur place à Bouaké.