Accueil > Activités > Société > Secteur Educatif à Bouaké//Le Délégué Bouaké 2 Belleville M. Fadiga Malick offre (...)

Secteur Educatif à Bouaké//Le Délégué Bouaké 2 Belleville M. Fadiga Malick offre des Tables Bancs au Groupe Scolaire Belleville Nord

vendredi 15 décembre 2017, par Karim

Le délégué départemental du PDCI-RDA de Bouaké-Belleville, Malick Fadiga a remis, mercredi 13 décembre 2017, 150 tables-bancs au profit des élèves du Groupe scolaire Belleville Nord à Bouaké. Pour le donateur Malick Fadiga, cet appui en mobiliers scolaires aidera l’école qui a un manque de table-banc dans l’ensemble de ses classes où des élèves prennent les cours étant assis à même le sol ou sur des bidons d’huiles de 25 litres. Il traduit aussi a-t-il dit, sa volonté de permettre aux élèves de Bouaké d’étudier dans de bonnes conditions. En remettant les table-bancs, Malick Fadiga, a indiqué que ce geste rentre dans le cadre de ses actions d’intérêt public dont le but est de venir en aide aux couches défavorisées. « Trop souvent nous voyons des élèves de ce Groupe scolaire assis à même le sol travaillant dans des conditions défavorables. Ce qui entraine au cours de leur adolescence une déviation permanente de leur colonne vertébrale qui se traduit par une scoliose pouvant déboucher sur une maladie ou une malformation », a-t-il expliqué.

Les enseignants du Groupe scolaire, se félicitant de cette remise ont indiqué que ce don de 150 table-bancs est d’une utilité capitale car elles ont déjà trouvé leur place dans les classes de CM2 où le manque de tables était une plus qu’une nécessité. « Votre générosité nous va droit au cœur », ont-ils dit.

Des élèves trouvés dans certaines salles de classe assis à même le sol ou sur des bidons d’huile de 25 litres ont crié de joie à la remise des table-bancs. Le moment le plus pathétique de la cérémonie de remise, c’est quand les élèves couraient dans tous les sens pour se procurer une table-banc. Comme pour dire que les personnes de bonne volonté comme le donateur Malick Fadiga sont attendues dans leur Groupe scolaire pour sauver l’éducation secouée par un manque criard de table-bancs. A rappeler que le besoin de ce Groupe scolaire public s’évalue à plus de 500 tables.

Aboubacar Al Syddick à Bouaké