Accueil > Activités > Politique > Yamoussoukro// Fadiga Malick délégué PDCI-RDA de Bouaké Belleville au meeting (...)

Yamoussoukro// Fadiga Malick délégué PDCI-RDA de Bouaké Belleville au meeting d’hommage et de soutient aux présidents Bédié et Alassane

jeudi 15 juin 2017, par Karim

Comme annoncé dans les résolutions des travaux du séminaire des élus et cadres du grand centre, les actions de paix et de cohésion menées par les présidents Alassane OUATTARA et Henri KONAN BEDIE ont été magnifiées le samedi 10 Juin, à la place Jean Paul II de Yamoussoukro.
Et Fadiga Malick a peine nommé Délégué PDCI de Bouaké Belleville n’a pas voulu être en marge de ce giga meeting qui a regroupé un parterre impressionnant de personnalités tel que le vice président Daniel Kablan, des présidents d’institution, des membres du gouvernement, des chefs traditionnels et des nombres des partis frères du RHDP.
Pour M. Fadiga « c’est dans l’union, la fraternité et la paix que nous pouvons atteindre le développement. Je trouve donc que ce rassemblement est une bonne chose qui arrive à point. Les enfants et les petits enfants d’Houphouët Boigny ont un devoir vis-à-vis de ce pays.
Nous devons rester fermes dans nos convictions, dans le faite que la recherche de la paix est la 1ére des choses que les ivoiriens doivent connaitre et faire.
Cette manifestation est l’expression de tout le PDCI qui est le creuset de la Cote d’Ivoire, le rassemblement et la diversité dans l’amour. Et le retour au pouvoir en 2020, j’y crois fortement. C’est ce qui nous motive. Sans croire, sans avoir cette motivation, nous ne pouvons pas faire 400 à 500 Km pour venir nous retrouver dans cette joie, dans cette faveur. »
Et Mme Bobi Assa Emilienne porte parole des femmes et des jeunes d’évoquer ceci : « Nous femmes sommes fatiguées de pleurer ; fatiguées de pleurer un enfant, fatiguées de pleurer un parent violement attachés à notre affectation, fatiguées de parcourir à pied, bébé au dos, baluchon sur la tête, des dizaines de Km, fatiguées d’être obligées d’arrêter nos activités pour tout reprendre a zero.
Que dire des jeunes, l’avenir de notre pays ! A chaque coup de feu, à chaque soubresaut, c’est le développement de la Côte d’ivoire qui est compromis, ce sont les investissements de la confiance gagnée s’effrite et la destination Côte d’Ivoire qui n’est plus convoitée, mais plutôt sortir des programmes d’investissement. La conséquence de tout ça, c’est l’avenir de nos jeunes et donc de l’Etat tout entier qui est en cause .Tout s’arrête, plus de formations, plus d’expériences, plus d’emplois. Nous avons besoin d’aller de l’avant et notre jeunesse doit pouvoir lire l’avenir avec espoir, avec espérance.
C’est là l’obsession de Bédié .C’est la préoccupation 1ére du président Alassane Ouattara. C’est pourquoi il nous faut les soutenir. »
Et plus loin de dire « 2020, c’est maintenant ; nous militants du PDCI, nous devons nullement perdre de vue la reconquête du pouvoir d’état. »